MAPA DE GRANADA. PÁGINA EN CONSTRUCCIÓN

Origine et histoire de la ville de Grenade


Depuis le début de la colonie et de l'époque romaine jusqu'à nos jours et à travers les siècles.


Image

  La colonie d'Iliberis serait la zone de l'Albaicin et de l'Alcazaba, située à droite. Dans le centre de la zone du faubourg, face à l'Alcazaba, se trouve "Garnata", l'ancien nom de la ville de Grenade à l'époque musulmane.

Image

    Boabdil face aux Rois Catholiques. La Capitulation de Grenade, par Francisco Pradilla. La légende raconte qu'après son départ de Grenade pour les Alpujarras, il se retourna pour voir la ville une dernière fois et pleura, ce à quoi sa mère Aixa répondit: "Ne pleure pas comme une femme ce que tu n'as pas su défendre comme homme".


La naissance de la ville de Grenade est entourée de légendes incroyables. Les théories les plus romantiques racontent que la ville a vu le jour grâce à Hercules ou aux filles de Noé. Les restes trouvés nous permettent d'en savoir un peu plus sur cette ville magnifique, pleine de monuments et d'histoire.

Antiquité

Nous ne pouvons pas dater le début de l'installation humaine dans la zone de Grenade avec exactitude. Les restes les plus anciens ayant été retrouvés datent du milieu du VIIe siècle avant J.C. et appartenaient à un oppidum ibérique.
De nombreuses autres installations se trouvaient dans la zone de Grenade, à proximité de Monachil ou à Pinos Puente. Entre le IVe et le IIIe siècle avant J.C., la zone était sous contrôle carthaginois et s'appelait Iliberri.
Après la défaite des carthaginois, la ville fut conquise par les Romains et fut connue sous le nom de "Municipium Florentinum Iliberitanum". Malgré le peu d'indices existants, la ville avait une grande importance à l'époque pour certains auteurs.
Toutefois, la ville s'est dépeuplée au VIIIe siècle.

Moyen Age

La zone où se trouve Grenade actuellement était dépeuplée au moins jusqu'au XIème siècle, ne laissant que les restes de l'ancienne forteresse ibérique. A cette période, la zone d'Elvira appelée "Madinat Libira" était la plus importante à proximité de Grenade.
Après la division musulmane en Espagne et le début des Royaumes de Taïfas, la dynastie ziride a construit une nouvelle ville nommée Madinat Garnata en 1013. Après cela, trois époques ont coïncidé avec les différentes dynasties au pouvoir:
  • L'époque ziride
  • L'époque berbère
  • L'époque nasride: Le Royaume de Grenade a été créé à cette époque. La richesse de la ville a augmenté, la ville palatine de l'Alhambra a été construite et organisée en six quartiers surmontés de murailles.
Le 25 Novembre 1491, la ville a capitulé à Santa Fe face aux Rois Catholiques. La reddition a eu lieu le 2 janvier 1492: Grenade est passée sous le giron chrétien et est entrée dans une ère nouvelle.

Époque Moderne

Après leur arrivée, les Rois Catholiques ont débuté une politique d'affirmation de leur pouvoir qui s'est traduite par la construction de nouveaux bâtiments importants, dans les zones les plus appropriées de l'ancienne Grenade musulmane. Les mosquées ont commencé à être détruites au même titre que l'organisation des quartiers et des rues. C'est à partir du XVIIe siècle que, par exemple, le quartier de l'Albaicín a commencé à avoir son aspect actuel avec ses cármenes, jardins et vergers.
Il est également nécessaire de souligner le rôle important de certains personnages remarquables de l'époque comme Charles V ou Juana la Loca dans ce processus. Ils ont investi des sommes conséquentes afin de restaurer, de conserver, et d'éviter de perdre l'architecture et l'art de l'islam médiéval. Après cette période de grands changements, la ville a commencé à décliner en raison de la transition d'une culture musulmane à une culture chrétienne, de catastrophes naturelles et d'épidémies.

Époque Contemporaine

Au XIXe siècle, la ville avait surtout une fonction militaire et bureaucratique et était organisée autour de la Real Chancillería (ancien organe judiciaire de la ville). L'Université était déjà présente, et le commerce et l'artisanat se sont particulièrement développés à cette époque.
Au début de l'année 1810, la ville a été occupée par les troupes françaises et les fortifications de l'Alhambra ont été renforcées. Avant d'abandonner la ville, elles ont détruit plusieurs de ces tours afin d'éviter leur usage à des fins militaires.
A la suite de l'occupation française, les désamortissements ont provoqué la destruction du patrimoine historique et culturel. Bien que Grenade et ses rues aient acquis un aspect bourgeois, cela lui a couté la perte de son patrimoine.
Actuellement et depuis les dernières années, la population de Grenade et de son agglomération s'est multipliée. Elle s'est transformée en ville d'un niveau touristique élevé grâce à la belle image de la ville, à son histoire, et au nombre important de monuments qu'elle contient.

Image

  Sur le plan de l'époque, vous pouvez observer la nouvelle structure des rues et les nouveaux bâtiments. La ville de Grenade a subi un lifting et il ne reste que peu de témoignages de l'époque nasride.


Plus d'informations

Connaître l'Alhambra

Si vous voulez en savoir plus sur l'Alhambra, nous vous invitons à découvrir l'histoire du monument avec une de nos visites guidées.

Acheter un billet